Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Cette police d’écriture en open source comprend 110 000 caractères.

Noto

Si vous n’avez jamais entendu parler de « tofu » en informatique, vous en avez probablement déjà fait l’expérience. Lorsqu’une police n’a pas de correspondance standardisée par l’Unicode, elle est remplacée par un carré qui ressemble à un dé de fromage de soja. Pour éradiquer ce tofu non comestible, Google a planché pendant cinq ans aidé d’experts dans le domaine de la typographie, comme la fonderie Monotype ou l’éditeur Adobe, et a mis au point un jeu de typographie comprenant 110 000 caractères et couvrant plus de 800 langues.

Baptisé Noto pour « NO more TOfu », ce jeu de polices de caractères est gratuit et disponible en open source.

Le projet Noto a débuté lors de l’apparition des systèmes d’exploitation Android et Chrome OS de Google. « Lorsque nous avons commencé, nous ne sommes pas conscients de l’ampleur du défi, explique Googlesur son blog officiel pour les développeurs. Il a fallu faire des essais de design et des tests techniques dans des centaines de langues, et avoir l’expertise de spécialistes pour des scripts spécifiques. Par exemple, en arabe, chaque caractère a quatre glyphes (c’est-à-dire les formes qu’un caractère peut prendre) qui changent en fonction du texte qui vient après. Dans les langues indo-aryennes, les glyphes peuvent être réorganisés ou même divisés en deux selon le texte qui les entoure. »

Au-delà du « no more tofu », Noto doit également permettre la préservation des langues rares grâce à la numérisation.

Google mettra à jour Noto au fur et à mesure que de nouveaux caractères (comme les émoticônes) seront ajoutés à l’Unicode.

La famille complète de la police Noto est téléchargeable gratuitement.

Source : Google